Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 09:51

Mardi 19 avril 2011

Cette nuit, Jérome et Jimmy sont arrivés à 3h30. Réveillée en sursaut, il m’a fallu quelques minutes pour sortir de mon rêve et savoir où je me trouvais.

Il m’a fallu quelques autres minutes – plus longues celles-là – pour tarir le flot de paroles dont Jimmy m’a abreuvée, le tout comprenant un grand nombre d’excuses …

 

Après mon second et véritable réveil, et après un grand footing le long de l’étang, nous convenons avec Marco de changer le programme et d’installer la serre aujourd’hui, si Jérôme accepte de nous aider. En ami sincère et dévoué, il n’hésite pas une seconde. Mais vu qu’il s’est levé ….tard, ce sera pour l’après-midi.

 

Le matin est donc consacré au semis en pleine terre. Marco prépare plusieurs planches : 1 de betteraves ( 5 rangs),1 de navets (6 rangs), 2 de carottes (11 rangs) et 1 de radis (6 rangs).

 

Après le déjeuner préparé par Jimmy et sous 30° en plein soleil, nous nous mettons à installer la serre : les pieds en tire-bouchon, fixés à intervalles réguliers le long d’un cordeau et enfoncés à coup de masse – je m’y essaye mais ne suis pas d’une grande utilité, je le concède – puis les arceaux qui s’y emboîtent. Le problème, le premier du moins : il faut meuler les pieds car la masse a élargi leur col et les arceaux ne peuvent plus les recevoir . Or le groupe électrogène qui permet d’alimenter la meuleuse ne veut pas fonctionner. Après plusieurs tentatives, il fonctionne et les pieds sont meulés. Les arceaux s’installent facilement.

debut-montage-serre.JPG

Pendant ce temps, Marco change la crépine de la pompe afin de pouvoir arroser un jardin écrasé de chaleur. Mais la nouvelle crépine déposée par son père n’est pas adaptée ! Je lui propose donc d’aller en chercher une autre pendant que Jérôme et moi avançons le montage.

Il nous rejoint après pour nous guider et nous aider dans l’installation des montants. Les visser est très difficile et, la chaleur aidant à l’énervement, Jérôme finit par se lasser. Le reste sera fait demain.

 

Pour Marco, le bilan n’est pas meilleur : le groupe électrogène a définitivement rendu l’âme, ce qui signifie qu’elle n’entraîne pas la pompe alimentant en eau l’asperseur qui lui-même répand le liquide salvateur sur les légumes et semis.

Après s’être littéralement battu avec l’objet infernal, Marco opte pour un arrosage avec la tonne à eau. Mais il n’arrive pas à mettre la main sur l’embout. Une fois qu’il le trouve, c’est au tour de la prise de force qui relie le tracteur à la tonne à eau pour propulser l’eau de céder !

 

Maud, qui me rend une petite visite – fleurie s’il vous plaît, comme à chaque fois ! – et moi le voyons s’énerver contre cette malchance. J’arrose les semis avec le pulvérisateur pendant que nous discutons « en secret girl » comme dit Olivier.

serre-ouverte.JPG

J’en envie de sortir mais Marco tue tous mes espoirs en me disant que rien n’est ouvert, à part sur Laval, un mardi soir, ni bar ni restaurant.

Partager cet article

Repost 0
Published by detourparlaterre.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de detourparlaterre.over-blog.com
  • : récit et anecdotes d'un changement de vie.
  • Contact

Profil

  • detourparlaterre.over-blog.com
  • J'ai bientôt 30 ans. L'âge parfait pour les décisions "sérieuses" et commencer une nouvelle vie...

Recherche

Archives